...très tôt le matin, je croise déjà pas mal de gens!

Je marche d'abord dans ce morceau de rue un peu louche, où je n'ai pas peur mais quand même de légères craintes lorsque je vois un homme seul qui trainaille un peu

Puis il y a cette charmante jeune fille que je croise depuis quelques jours et qui me fait un franc sourire et me dit toujours bonjour comme si elle me connaissait, peut-être me confond-elle ? Mais ce n'est pas grave, elle me met toujours de bonne humeur

Et puis il y a ces étudiants, parfois harassés avec leur sac à dos trop lourd, pas du tout prêts à affronter une longue journée de cours

Certains en bandes, déjà surexcités de revoir leurs copains, ils se dirigent soit vers leur école, soit vers le bus et mettent beaucoup d'animation dans les rues tôt le matin

Il y a aussi cette femme, que je ne croise pas tous les jours pourtant, habillée des pieds à la tête de mauve, rose, fuchsia et violet. Je l'appelle madame Mauve dans ma tête!

Et aussi la dame de ménage de la banque, fidèle à son poste absolument tous les matins et à qui je devrais tout de même (et pour cela surmonter ma timidité) dire bonjour

Et pour couronner le tout, à l'approche du parc, ces dizaines et dizaines de corneilles qui me signalent de leur croassement cinglant que, elles aussi, sont réveillées

C'est beau une ville qui sort de sa léthargie 

20170313_065927