Je vous écris près de la cuisine, assise quelques minutes pour savourer mon thé

Ma cocotte mijote remplie de légumes oubliés dans le fond de mon réfrigérateur, je l'ai ouvert ce matin et ils me faisaient de l'oeil : trois-quatre aubergines et autant de poivrons, derniers récoltés du potager, il y trainait également un petit reste de racine de gingembre et un vieux citron bio à moitié séché.

Je suis donc allée chercher des oignons à la cave, des haricots rouges et quelques autres légumineuses séchées, ce sera un plat entre le curry et le chili végétarien que personne ne mangera à la maison mais tant mieux, je pourrai le congeler en portions individuelles pour mes repas de midi

Encore une chose à penser, à quels légumes vais-je faire la soupe ?

Cuisiner m'aide à me recentrer, à penser plus calmement aux choses qui m'agitent autrement et j'avais bien besoin de me poser ce jour après une journée de formation intensive, hier, moitié donnée en anglais et une soirée à mon bienheureux cours d'oenologie (ah bonheur d'avoir enfin trouvé le temps pour m'y rendre). La nuit fut courte mais c'est un choix

Et là c'est mercredi matin, le seul moment de solitude qu'il me reste de la semaine, un des premiers depuis début septembre où j'ai un peu le temps de faire autre chose que de courir pour la famille

Bonheur, en plus le soleil pointe quelque peu son nez

Aubergines