la maison rouge

jeudi 02 février

Carnets canadiens #digression-passion

Je ne peux pas passer devant une belle librairie sans y entrer 

Je ne peux pas passer devant un magasin d'articles de cuisine sans y entrer

Alors imaginer si je passe devant un magasin qui regroupe mes deux passions...

Ca s'appelle Réunion et c'est à Montréal! Et nous y avons passé des heures, en deux fois, chacun a pu y trouver son bonheur et moi, bien sur, des gens à qui parler de mes deux passions réunies (réunion de la librairie de Verdun, quartier que nous avons adoré et d'un magasin d'articles de cuisine)

P1030337

P1030338

P1030339

J'ai pu papoter avec une libraire sur la littérature francophone canadienne (ou alors dit-on littérature québécoise ?), d'autres longues minutes avec la responsable du secteur cuisine, des gens vraiment abordables et charmants, à l'écoute de leur clientèle et qui ne sont pas là pour pousser à la vente...heureusement pour moi j'étais freinée par le poids de mes valises 

P1030340

P1030341

C'est là que j'ai découvert et craqué sur le fabuleux "Dînette Magazine" (toujours pas livré en Europe, ouinnn), je trouve qu'il y a vraiment une recherche et une renaissance dans les livres de cuisine canadiens en ce moment, affaires à suivre (Marilou, Ricardo, Dînette ou la cuisine décomplexée)

P1030367

Et n'oublions pas le Barista dans un coin du magasin, qui fait des cafés merveilleux et propose une petite sélection de sandwichs frais de l'heure et quelques sucreries mais pas trop.

Une boutique qui m'évoque un peu le concept du "Cook and Book" de Bruxelles mais en moins industriel et le contact/chaleur humaine en plus!

J'y suis bien sur retournée le lendemain une fois les valises faites, sachant que j'avais encore un peu de place pour quelques achats compulsifs...

 

Posté par maison_rouge à 07:41 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 30 janvier

A boire et à manger

20161227_074109

Petit-déjeuner au champagne entres les fêtes avec ma nouvelle chef, nous n'étions que deux sur treize dans le service, autant en profiter pour se faire du bien

20161223_095657

Une coutume installée depuis des années avec ma maman : l'emmener en ville (Liège) pour qu'elle y fasse ses derniers cadeaux de Noël, on se gâte avec un petit café et un resto sympa à midi avant de remonter dans nos pénates

 20161230_194104 (1)

L'apéritif en tête à tête avec mon amoureux à l'étape de nos vacances, en attendant nos amis pour le souper, je crois que j'étais un peu pompette ce soir là!

20170125_165502

Et admirer les lumières toujours si belles et changeantes de mon cocon...

20170128_143120

J'ai les doigts qui me démangent en regardant la nudité de mon jardin, je me sens prête à recommencer mon potager, à bichonner mes fruitiers, ah que j'aspire au printemps maintenant que la lumière change imperceptiblement tous les jours

Des petits bonheurs de décembre, de ceux qui ne laissent pas de cicatrices (au fait vous avez déjà écouté le dernier tube d'Alessia Cara ? Je trouve son message très beau "Scars to your beautiful")

 

Posté par maison_rouge à 15:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 28 janvier

Carnets canadiens #5 Mont-Tremblant

(du 2 au 6 août)

Notre cinquième étape nous renvoie vers la nature à notre grand soulagement

Nous arrivons dans un logement formidable, un énorme chalet juste pour nous cinq, hyper-moderne et avec un propriétaire charmant qui nous incite à faire des feux de bois dès que nous le désirons

Nous prenons tout de suite nos aises dans cet endroit merveilleux (et pour une fois sans moustiques)

Mont-Tremblant, nous voilà!

P1030155

P1030160

P1030161

Devant le malheur des enfants à vivre en pleine nature, nous décidons sadiquement de recommencer nos balades et partons très vite vers le Parc du Mont-Tremblant

C'est encore la balade en canot qui nous tente le plus et nous craquons pour  les rapides du Diable (qui ne sont au final pas si diaboliques que ça même si nous coinçons une ou deux fois à cause du manque d'eau), 18 km de descente de rivière avec une pause plus que bienvenue et une de nos rares baignades du séjour, le bonheur si l'on veut

P1030237

P1030240

P1030256

P1030257

P1030259

Une de nos rares photos à cinq, dommage qu'elle soit malheureusement floue et j'ai peur de la faire imprimer...

Mont-Tremblant c'est un célèbre village de ski, un peu trop touristique à notre goût mais qui doit être très joli une fois la neige arrivée, nous y sommes passés boire un verre en terrasse mais les prix pratiqués dans le village, et surtout celui des attractions nous ont très vite effrayés (il ne fallait pas moins de 300 euros pour faire une activité à trois ou quatre personnes, gloups)

P1030183

P1030184

C'est encore dans notre location que nous nous plaisons le plus à initier les enfants aux feux de camp et surtout à la cuisson de la nourriture dessus (autre chose qu'aux guides/scouts n'est-ce pas les garçons ?)

P1030188

Encore une grande balade dans le parc mais que nous devons écourter pour éviter la déshydratation malgré les litres d'eau emportés, il fait plus de 35 degrés et ce dans une moiteur tropicale

P1030165

P1030168

P1030172

Bien évidemment les boys ne sont jamais fatigués, eux, et galopent toujours bien à l'avant!

P1030192

P1030194

P1030197

P1030211

P1030213

C'est à la limite du douloureux de penser que nous sommes dans nos derniers jours sur ces terres sauvages, de penser que nous quittons ces paysages sublimes mais nous n'avons aucun regret, c'est déjà un bonheur d'avoir pu venir jusqu'ici

Nous quittons Kevin, notre hôte du lieu, avec de grandes poignées de mains, j'aime rencontrer les gens qui nous hébergent surtout lorsque le plaisir est partagé

Et nous voilà partis pour notre dernière destination, le coeur gros il est vrai, mais il nous reste quelques aventures à vivre à Montréal!

Posté par maison_rouge à 15:40 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 23 janvier

Dans la lumière de janvier...

Revenir tout doucement, passés les mois les plus noirs

Comprendre enfin ce qui n'allait plus

L'avoir expurgé!

P1030605

P1030606

P1030607

P1030609

P1030611

P1030610

Promenade dans nos campagnes - c'est promis je reviens par ici plus souvent!

Posté par maison_rouge à 17:59 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 26 septembre

Dans la lumière de septembre...

Même si j'aimerais être un ou deux mois plus vieille pour que soient passés tous ces changements qui me perturbent, je parviens encore à voir les belles choses du début de l'automne autour de moi!

Et aussi et surtout ma famille qui heureusement est là pour me soutenir (mention particulière à mon chéri qui me supporte dans mes angoisses permanentes)!

20160831_161915

20160904_163306

20160906_185659

20160907_072456

20160910_193425

 

20160914_082058

20160921_082156

20160924_164840

20160925_144056

Posté par maison_rouge à 10:39 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 22 septembre

Carnets canadiens #4 Québec-ville

(du 30 juillet au 2 août)

Et bien voilà, après toute la tristesse à l'idée de déjà!!! quitter les Escoumins, nous partons rejoindre la ville très célèbre de Québec mais c'est bien avec des pieds de plomb que nous l'abordons, je sens bien que tout le monde a envie de rester dans la nature, que nous ne sommes pas prêts à affronter la ville mais le programme est bloqué et nous n'avons pas le choix

Et c'est ce qui s'appelle une rencontre ratée...

P1030071

P1030072

P1030077

P1030086

Est-ce le fait d'avoir une brutale hausse de température de plus de dix degrés, le sevrage intense de la nature versus la ville ? Mais personne n'a envie d'être là, la magie n'opère pas malgré la beauté des sites...la foule ne nous réconcilie pas, au contraire, c'est cinq sauvages qui débarquent dans la civilisation et à rebrousse-poil (pour en avoir parlé après, nous aurons tous eu le même sentiment de non-envie , cette impression de "fausse ville" copiée sur l'Europe,mais Isabelle ne m'en avais-tu pas parlé ?, aucun coup de coeur)

P1030089

P1030090

P1030094

P1030095

P1030098

Il ne faut pas se cacher, tous les voyages comportent un moment un peu moins amusant, mais là je me demande vraiment si nous avons bien fait de choisir autant d'étapes, si ce n'est pas la fin de notre patience, de notre envie de découvertes et je suis un peu démoralisée, il faut que je choisisse un programme entièrement différent pour le lendemain, la ville de Québec nous mine le moral (c'est là que je te rejoins Cécile, et ça fait du bien de lire que tout à fait autre part, d'autres ont la même sensation de rencontre ratée!) et je suis vraiment désolée pour les gens qui adorent cette ville mais chez nous, clairement, la magie n'a pas opéré!

P1030099

P1030108

Et quand même une mention spéciale pour cette magnifique épicerie Moisan, dans la célèbre rue saint Jean, dans laquelle nous nous sommes perdus, pas facile de dire non à tout aux enfants!

Et donc je change tout mon programme pour nous éloigner de la ville et respirer et nous partons pour les chutes Montmorency très proche de la ville et malgré tout impressionnantes :

P1030113

P1030117

P1030119

P1030128

P1030132

Le site est rude et pas très joli (plus l'aspect d'une ancienne carrière) mais reste mémorable, nous ne nous laissons pas rebuter face aux volées d'escaliers, le prix prohibitif du téléphérique nous ayant très vite persuadé pour la montée pédestre!

Et c'est là-bas, sur les hauteurs de Québec, que nous nous promenons dans les beaux quartiers

P1030134

P1030141

Nous quittons le site après une belle et grande balade et nous dirigeons juste en face vers la magnifique île d'Orléans que nous découvrons en voiture, les maisons y sont magnifiques, les paysages typiques, n'importe qui ne vit pas ici! L'île est entourée par deux bras du fleuve saint-Laurent, elle est petite, nous avons l'occasion d'en faire tout le tour et d'admirer quelques points de vue

P1030142

P1030148

De nombreux Food-trucks s'offrent à nous mais nous avons fait une promesse à nos ados et nous devons nous y tenir (soupirs) et ils adorent bien évidemment...

Voilà que se termine notre quatrième étape, la moins belle à nos yeux (oui je sais, ne me dites pas que vous avez adoré Québec et pourquoi, ça ne sert à rien, je pense que ce n'était juste pas le bon moment et c'est tout!) Vivement la suite

 

Posté par maison_rouge à 15:35 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 08 septembre

Carnets canadiens #3 Les Escoumins

(du 26 au 30 juillet)

Et voilà, l'étape sublime, celle qui nous a laissé à tous un grand vide dans le coeur, et pourtant ce n'était pas gagné d'avance...

Escoumins 001

Escoumins 002

Escoumins 003

Escoumins 004

Escoumins 005

Nous arrivons ce matin là aux Escoumins via la route de Tadoussac, dans un logement Essipit de la réserve Innue chaudement conseillé par Isabelle...mais petite halte auparavant pour le déjeuner dans une pizzeria typique américaine, histoire de montrer aux enfants les garnitures au BBQ!

Ma première impression est morose, c'est beau mais il n'y a rien à faire, je vais m'ennuyer ici, on aurait du prendre juste une nuit ou deux...cruelle erreur!

Escoumins 006

Escoumins 007

Escoumins 008

Escoumins 009

Les Escoumins c'est un peu le bout du monde, l'endroit du fleuve saint-Laurent, sublime! d'où on ne peut plus distinguer le bleu du bleu, la rive opposée se devine mais ne se dessine pas réellement. On se pose, on attend, j'y ai appris la contemplation, le calme, le silence et l'attente : et là...le souffle des baleines, inimaginable, juste avant de les trouver, brrr j'en ai encore des frissons

Escoumins 010

Escoumins 011

Escoumins 012

Escoumins 013

Escoumins 014

Les Escoumins c'est laisser vivre les enfants sur les rochers, aller faire une fantastique croisière aux Baleines et avoir la chance de rencontrer la Baleine bleue repérée dans le fleuve juste la veille (dernière photo de baleine), c'est ne pas rater son bonheur et en profiter jusqu'au bout!

Escoumins 015

Escoumins 016

Escoumins 017

Escoumins 018

Escoumins 019

La température est beaucoup plus fraîche ici et oscille entre 18 et 21°, n'oubliez pas le saint-Laurent n'est qu'à 4° à ce niveau et ça se ressent dans l'air ambiant. Mais on s'habitue très vite et nous ne sommes pas là pour nous baigner

Escoumins 020

Escoumins 021

Escoumins 022

Escoumins 023

Escoumins 024

Nous ne faisons que ça durant trois jours, attendre et observer les baleines (rorqual et rorqual commun pour la plupart), les canards, quelques têtes de phoques qui nous narguent dans le lointain et nous font rire et surtout des bandes de marsouins qui ont l'air de s'amuser comme des petits fous, mais pas que...nous sommes tellement calmes que quelques autres petites bêtes s'approchent régulièrement de nous

Escoumins 025

Escoumins 026

Escoumins 027

Escoumins 028

Escoumins 029

La faune par ici est assez incroyable mais la flore ne s'en laisse pas dédire, nous hésitons une fois de plus pour aller voir les ours en balade organisée, mais les locaux nous racontent que ce n'est pas naturel, qu'ils sont appâtés et surveillés pour les garder sur les sites et que ces visites ne sont pas très glorieuses, nous abandonnons donc l'idée définitivement, nous n'en croiserons donc pas du séjour

Escoumins 030

Escoumins 031

Escoumins 032

Escoumins 033

Escoumins 034

Ma bonne grosse marmotte qui nous a laissé nous approcher à moins de deux mètres, vous pensez bien, toute occupée à manger comme elle l'était

Escoumins 035

Escoumins 036

Escoumins 037

C'est avec beaucoup de mal que nous repartons de cette étape, j'ai même du arracher l'homme de son point de vue, il voulait voir "la petite dernière", je suis allée le consoler devant un brunch somptueux le matin du départ : Le rêve doux comme par hasard tenu par des belges, nous nous sommes régalés!

Escoumins 038

Escoumins 039

Escoumins 040

Nous partons avec le traversier de Tadoussac vers d'autres aventures plus urbaines, mais sommes nous prêts au choc ?

*un tout grand merci Isabelle pour cette trop belle étape

Posté par maison_rouge à 13:29 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 02 septembre

Carnets canadiens #2 Le Fjord du Saguenay-La Baie

(du 22 au 26 juillet)

Pour le plus grand trajet entre deux étapes que nous ayons fait, il a plu, plu, plu, un vrai déluge qui nous a fait un peu peur, nous avons donc longé le lac Saint-Jean puis tout le haut de la rivière du Saguenay dans une humidité incroyable qui ne nous a pas donné l'envie d'y rester

Et puis petit à petit, en approchant de notre destination, comme un signe, le soleil a commencé à reparaître derrière les nuages...

Saguenay 014

C'est dans le gîte de La Mansarde à la Baie que nous posons cette fois nos bagages, accueillis de manière charmante par Claude notre nouvelle propriétaire ainsi que par ses enfants (qui ont joué plus d'une fois avec notre fille), nous avons tout l'étage pour nous ainsi qu'une très grande terrasse où nous prendrons tous nos repas et, comme à chaque fois, le barbecue au gaz big-size très courant là-bas (mais que nous n'utiliserons jamais)

Saguenay 001

Saguenay 002

Saguenay 003

Saguenay 004

Nous partons dès le lendemain faire notre première balade dans le parc du Fjord du Saguenay, pressé de découvrir ces paysages fabuleux et nous ne sommes pas déçus en commençant par Le Sentier de la Statue, indiqué comme intermédiaire à difficile, sa facilité nous convaint bien vite que nous pouvons aborder les prochains jours des balades plus longues sans problème

Saguenay 005

Saguenay 006

Saguenay 007

Saguenay 008

Saguenay 009

Chaque enfant porte son pique-nique et son eau, c'est comme ça et na!

La vue sur le fjord est époustouflante, nous sommes entre le cap Eternité et le cap Trinité, les couleurs sont justes ahurissantes, d'autant plus avec la légère brume qui s'installe

Saguenay 010

Saguenay 011

Saguenay 012

Saguenay 013

L'eau est très froide, il faut déjà être courageux pour s'y baigner, pas autant qu'elle ne le sera au bord du Saint-Laurent où elle se maintient en été à 4° à cause du courant du Labrador mais quand même

Saguenay 015

Saguenay 016

Saguenay 017

Saguenay 018

Petite balade sur le bord de la Baie des Ha Ha! et de ses deux importants ports (un pour le tourisme, l'autre pour les manufactures, dont la principale reste Alcan, le grand producteur d'aluminium), la plage est quasiment déserte, les enfants s'amusent

Le lendemain : retour dans le Parc du Fjord du Saguenay pour la plus belle balade de notre séjour : Le sentier de la Montagne Blanche qui nous mènera au point culminant du Fjord, sensations garanties (non sans faire un petit détour pour admirer un des magnifiques ponts couverts de la région à l'Anse-Saint-Jean)

Saguenay 019

Saguenay 020

Saguenay 021

Nous montons, montons, il fait chaud mais ça en vaut la peine (et oui la chaleur sera souvent un frein pour toutes la randonnées que nous ayons pu faire, nous devrons même en arrêter une pour éviter la déshydratation malgré les litres d'eau que nous emportons chaque fois)

Saguenay 022

Saguenay 023

Saguenay 024

Saguenay 025

Saguenay 026

Les paysages sont de plus en plus beaux au fur et à mesure de notre élévation

Saguenay 027

Saguenay 028

Saguenay 029

Saguenay 030

Saguenay 031

Petite mais courageuse!

Saguenay 032

Saguenay 033

Saguenay 034

Saguenay 035

Nous nous abritons du vent sur le sommet, celui-ci nous glace très vite, il ne serait pas temps d'attrape froid, la végétation est ici complètement différente et les lichens sont merveilleux

Saguenay 036

Saguenay 037

Saguenay 038

Il est temps de redescendre, des merveilles en suspension dans notre mémoire et devant nos yeux

Le lendemain, une fine bruine nous surprend, pas vraiment grave vu que nous avons décidé de visiter le musée du Fjord du Saguenay, petit mais très bien conçu pour nous apprendre tout sur la faune des environs que ce soit terrestre ou fluviale

Saguenay 039

Saguenay 040

Nous y apprenons toutes les manières de s'y retrouver entre les différents cervidés qui parcourent cette belle région, admirons des belugas sur un film, manipulons les petites bêtes aquatiques, presque seuls dans le musée, un vrai bonheur!

Nous nous cultivons également sur les premiers colons arrivant dans la baie, toutes leurs descendance, ainsi que le fameux déluge de 1996 de la baie du Saguenay, petit mais concentré ce musée, je vous l'avais dit!

Et en sortant, la pyramide des Ha Ha! nous rappelle une fois de plus ce sinistre déluge

Saguenay 041

Nous avons rendez-vous cet après-midi pour une randonnée guidée et contée en Rabaska, dans laquelle on aurait pu se prendre pour de vrais coureurs des bois...je n'ai pris aucune photo, trop risqué vu la pluie omniprésente de ce jour, mais quel fou rire de nous voir dégoulinants dans la baie sur cette drôle d'embarcation...

Et puis le soir, resto du dernier jour de l'étape, Opia à la Baie, un vrai délice

Saguenay 042

Il est déjà temps de repartir pour notre troisième étape et quelle étape!

Posté par maison_rouge à 15:41 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 23 août

Carnets canadiens #1 Parc de la Mauricie-Shawinigan

Ah que j'aime ces noms anciens qui nous viennent directement des autochtones du pays...

(du 18 au 22 juillet)

Nous avons donc commencé notre voyage en bordure de ce parc,à Saint-Mathieu du parc exactement, dans un charmant logement fait de brics et de brocs, de multitudes de bois différents au gré des trouvailles du constructeur mais au charme fou! Devant il y a avait notre ponton, privé, deux canots rien que pour nous et la liberté d'un petit lac qui lentement nous a apprivoisé. C'est ainsi que les enfants ont pu s'habituer tranquillement à ramer avant de plus longues randonnées

P1020474

P1020478

P1020483

P1020497

P1020523

P1020535

Et c'est exactement ce dont nous avions besoin pour commencer : un retour à une nature un peu plus sauvage, arriver à faire confiance dans les capacités de nos enfants en les laissant courir à gauche et à droite dans les bois et surtout arpenter le lac dans tous les sens sans forcément être derrière eux et les surveiller (la maman du propriétaire nous ayant dit qu'ils avaient pied partout, ils sont en outre tous excellents nageurs)

P1020514

P1020528

P1020556

P1020558

P1020571

P1020547

P1020561

P1020576

Nous pouvons dès lors partir découvrir la région, que ce soit en marchant ou en pagayant, les premières randonnées sont un peu éprouvantes, les nuées de moustiques nous suivent mais nous étions prévenus, nous faisons d'ailleurs toutes nos balades en pantalon malgré les chaleurs et l'homme très apprécié des insectes : en manches longues! L'eau est omniprésente, que ce soit sous forme de lac ou de rivière, et ça fait un bien fou

Notre première balade nous emmène aux chutes du Lac Waber (location de canots à Wapizagonke)

P1020585

P1020594

P1020608

P1020651

P1020578

P1020590

P1020597

P1020620

Je crois qu'à ce niveau de notre voyage, nous ne réalisons pas encore forcément que nous y sommes vraiment, il nous faudra plusieurs jours, juste cette sensation enivrante d'être coupés du monde, nous rencontrons très peu de gens, n'avons aucun réseau (ni internet, ni téléphone) et c'est juste jouissif! On se teste, on se redécouvre

P1020641

P1020652

Deuxième balade vers le lac Mekinac, plus calme et plus reposante mais absolument seuls dans la nature, c'est assez déroutant, nous n'avons pas l'habitude, on trouve ça juste dingue car nous nous attendions à des foules de touristes se promenant dans les parcs

P1020656

Premier souper en extérieur à la microbrasserie du Trou du Diable à Shawinigan, notre propriétaire étant un des créateurs du lieu, il nous a laissé pas mal de bouteilles à déguster dans notre logement, terrible tentation (ce seront d'ailleurs les meilleures bières goûtées du séjour), très bonne table également dans cette brasserie très dynamique, à croire que toute l'ambiance de la ville y est concentrée

Il faut savoir que les enfants ont souvent été refusés à certains emplacements des brasseries, ils sont juste tolérés pour manger dans certains coins et il faut régulièrement demander s'ils peuvent y entrer tout simplement, c'est parfois assez gênant car c'est moins catégorique et évident que, par exemple, les pubs en Angleterre

P1020664

P1020670

P1020671

Nous visitons néanmoins la jolie petite ville de Shawinigan, son calme nous sidère...testons bien sur les brunchs "Entre'deux tranches" nous a régalés (un peu la marotte de notre famille en vacances, mmmh les petits-déjeuners salés) et il est déjà temps de quitter notre première étape

Posté par maison_rouge à 16:17 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 19 août

Carnets canadiens #préquelle

Voilà c'est fait,  nous sommes rentrés de notre voyage au long cours, voyage préparé depuis 10 mois, avec les gros sous qui vont avec, la réflexion autour du budget, le stress autour d'une organisation pour cinq...les précédents "grands voyages" avaient été faits rien qu'à deux, en amoureux...
Nous savions que ça allait être beau, fort mais nous n'avions jamais pensé que ce serait si riche en émotions, les rencontres avec nos logeurs (airbnb principalement mais pas que), avec les commerçants, cet intérêt toujours renouvelé pour notre expérience, notre circuit, notre nationalité. Jamais je n'avais rencontré de personnes autant à l'écoute des autres.
Et puis cette nature, omniprésente, obsédante qui vous prend jour après jour, sensations sans cesse renouvelées...
Et je vous parle des baleines ? La fascination qu'elles auront laissée sur notre famille perdurera à jamais je pense, quelle incroyable rencontre.
Partir en famille est toujours une gageure, je ne sais pas si ça fonctionne chez tout le monde de la même manière mais à chaque vacances, nous devons réapprendre à vivre ensemble, les premiers jours ne se passent jamais sans heurts, personnalités différentes et grandissantes des adolescents, autorité omniprésente (et gênante) des parents plus une fillette grandissante qui essaie de plus en plus de faire sa place parmi tout ce petit peuple de caractères forts...!!!

Et finalement, au bout de quelques jours, on se ré-habitue, se ré-apprivoise et tout roule de mieux en mieux, on se reconnaît enfin. 
Et c'est ça qui sera le plus dur pour moi : retourner à la vie quotidienne après cette expérience et savoir que le noyau familial va de nouveau éclater vers tous nos petits intérêts divers.
Mais au fond de nous, ces souvenirs resteront plus fort que tout : avoir entendu le son des baleines...

P1020550

 

 

Posté par maison_rouge à 07:13 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,